Graham rend hommage à la course originale en 1983

Graham rend hommage à la course originale en 1983

janvier 19, 2022 0 Par brandon


Matty Graham pourrait n’être qu’un autre concurrent du Coast to Coast le mois prochain – si vous ne regardez pas de trop près son équipement. Il raconte à Marjorie Cook pourquoi il va à la vieille école pour la grande course.

L’entraîneur multisports de Lake Hawea, Matty Graham, n’a que deux façons de terminer les deux jours d’un océan à l’autre les 7 et 8 février, a déclaré son mécanicien vélo, Jeremy Forlong. Ses jambes tomberont ou il aura des quadriceps de la taille d’un monstre. »

Forlong devrait savoir. Le propriétaire de Off the Chain Cycles à Dunedin a passé les six derniers mois à restaurer le Mercier 1983 brut à cadre en acier de Graham à 10 vitesses, avec un ensemble d’engrenages Shimano 600 authentique mais « pratiquement impossible à obtenir ».

Graham (35 ans) a déclaré que son vélo de course de 39 ans n’avait en réalité que deux vitesses : « L’une est trop dure et l’autre est trop facile ».

Le sextuple vétéran de Coast to Coast adore son vélo français à selle en cuir, même si, à 10 kg-11 kg, il pèse 4 kg de plus que son vélo de route moderne.

« Si vous pensez à l’histoire de la technologie de vol, ce serait l’équivalent de l’avion des frères Wright, la première chose qui a bien volé », a déclaré Graham.

Cela fait 10 ans que Graham n’a pas participé au Coast to Coast pour la dernière fois. Les études, la famille, les enfants et le travail sont intervenus.

Cette année, la 40e édition de la première course de deux jours, il a décidé de lui donner un septième coup.

Mais au lieu de s’équiper de son dernier accessoire multisport en fibre de carbone, le plus léger, il a décidé d’honorer l’ère du premier Coast to Coast en 1983, et des pionniers du multisport tels que Joe Sherriff (Alexandra), Steve Gurney (Queenstown) et Alister Metherell (Christchurch).

Graham veut courir le plus authentiquement possible, c’est pourquoi il a également choisi un kayak large et sans gouvernail de provenance incertaine que son père, Phil, a gardé dans les buissons de sa maison à Hokitika.

Le fabricant de kayak Grahame Sisson a confirmé que le bateau était un type utilisé pour la course en 1983 et qu’il s’agit probablement d’une ancienne marque Quality Kayak, bien qu’il y ait eu quelques difficultés à placer le modèle exact.

Graham s’est penché sur de vieilles photos pour savoir quoi porter – et, oui, un short court en coton, un haut en laine et une paire de chaussures de course à semelles glissantes sont la voie à suivre.

Pas de Lycra, pas de polypro, pas de mérinos léger.

Cela signifie irritation. Et il n’y aura pas de changement de costume spécial pendant la transition, car les pionniers ont porté la même tenue du début à la fin.

Graham a parlé à Sherriff et à d’autres de leur première course et a découvert que les choses n’étaient pas extrêmement confortables dans les stubs mouillés sur le vélo ou lors de la course sur Goat Pass.

Il a pratiqué dans les stubbies, il a donc une idée de ce qui l’attend. Mais il n’a pas encore trouvé le bon laineux.

« C’est assez difficile de trouver un maillot de 40 ans », a-t-il déclaré.

Graham a déclaré que s’il pouvait voyager dans le temps jusqu’à la ligne de départ de 1983, il ne voulait pas avoir l’air déplacé en s’alignant avec les versions plus jeunes de Sherriff et compagnie.

« Joe Sherriff, je me suis assis avec lui pendant une heure et je lui ai rongé l’oreille. C’était une excellente source d’informations », a déclaré Graham.

Il reste encore beaucoup à régler d’ici le départ du 7 février à Kumara.

Graham tient à emprunter une voiture de 1983 – peut-être une Hillman Hunter, sans galerie de toit ni attaches modernes. Juste une serviette sur le toit et une corde pour sécuriser le kayak suffiraient.

Graham ne peut pas être authentique à 100% car il doit obéir aux règles de sécurité et porter des casques certifiés et un gilet de sauvetage. Mais une dernière chose sera comme en 1983 : il courra Sherriff, Gurney et Metherell.

En 1983, les vétérans se sont littéralement alignés pour l’inconnu en termes de parcours et d’expérience, a déclaré Graham.

« Il n’y avait pas vraiment de chose appelée multisport à l’époque. Ils ont emprunté des vélos, se sont balancés et l’ont fait avec ce qu’ils avaient. Et ils avaient cette couche supplémentaire de ne pas savoir. »

Graham a déclaré que les Coast to Coasters modernes ont bénéficié de toutes les expériences des vétérans en matière d’équipement, de nutrition, de vêtements, de technologie et de logistique.

« La plus grande différence entre hier et aujourd’hui, ce sont 40 ans d’expérience. Nous nous tenons vraiment sur les épaules de géants.

« Je ne serais pas où j’en suis aujourd’hui, à titre d’entraîneur sportif, si ce n’était de la Côte pour la Côte », a déclaré Graham.

En 1983, la course de deux jours était le seul moyen de s’attaquer au parcours de 243 km de Kumara sur la côte ouest à travers les Alpes du Sud jusqu’à Christchurch.

Il existe maintenant plusieurs types de courses, dont l’élite Longest Day, introduite pour la première fois en 1987. Elle commence le 8 février.

Un documentaire, Vieille école d’un océan à l’autre, seront filmés lors de l’événement de cette année.

L’équipe de soutien de Graham se compose du père Phil et de son ami Rick Croft, qui ont tous deux soutenu Graham lors de ses précédentes tentatives d’un océan à l’autre.

L’épouse de Graham, Lily, et ses enfants Elsie (8 ans) et Merritt (6 ans) donneront également des encouragements tout au long du parcours.



Source