Les propriétaires de café signalent des menaces de mort |  Hillsboro Star-Journal

Les propriétaires de café signalent des menaces de mort | Hillsboro Star-Journal

janvier 20, 2022 0 Par brandon


Les propriétaires de café signalent des menaces de mort

Rédacteur personnel

La police enquête sur des informations selon lesquelles les propriétaires du restaurant mexicain Cazadores auraient reçu des menaces de mort de la part d’entrepreneurs qui travaillaient dans leur restaurant au 214 E. Main St. à Marion.

Le chef de la police de Marion, Clinton Jeffrey, a déclaré que l’affaire faisait l’objet d’une enquête mais qu’aucun responsable n’avait encore été écrit.

Selon des transmissions policières surveillées, les propriétaires de Cazadores, Leora et Jonathan Ramirez, ont rapporté à 23h55 mercredi dernier qu’ils avaient reçu des SMS menaçants.

« Ils avaient des gens qui travaillaient dans leur entreprise et qui voulaient plus d’argent », a déclaré un répartiteur. «Ils ont indiqué qu’ils les avaient déjà payés. Les travailleurs leur disent maintenant qu’ils vont venir les tuer s’ils ne leur donnent pas plus d’argent.

Les répartiteurs ont déclaré que les Ramirez avaient signalé l’affaire à la police de Wichita, où se trouvent les sous-traitants, et que la police de Wichita leur avait conseillé d’en informer la police de Marion.

Jeffrey a déclaré que les propriétaires avaient été impliqués dans un différend le 22 novembre avec C&M Roofing and Remodeling of Wichita qui semblait porter sur la qualité du travail, le paiement du travail et le retour des outils des entrepreneurs du chantier.

« Ce sont des problèmes civils », a déclaré Jeffrey. « C’est pourquoi aucune affaire pénale n’a été soulevée. »

Jeffrey a déclaré jeudi qu’il s’attendait à un rapport concernant la menace présumée d’ici vendredi, mais mardi, il a indiqué qu’un tel rapport n’avait pas encore été créé.

Selon des transmissions surveillées, l’officier Aaron Slater menait l’enquête la semaine dernière.

Plus tôt ce mois-ci, les propriétaires du restaurant ont déclaré qu’ils avaient renoncé à être le site des réunions hebdomadaires du club Marion Kiwanis en raison de différends avec un entrepreneur en rénovation.

Le couple travaille à la réhabilitation du bâtiment du restaurant depuis plus d’un an, réalisant eux-mêmes une grande partie des premiers travaux.

Après avoir reçu un prêt, ils ont embauché un entrepreneur de Wichita qui, selon eux, « a décollé avec notre argent ».

Aucune plainte similaire n’a pu être trouvée concernant l’entrepreneur, qui a une note positive A + du Wichita Better Business Bureau.

Parce que les Ramirezes ont recommencé à faire le travail eux-mêmes, ils ne voulaient pas ouvrir le lundi exclusivement pour Kiwanis en plus d’être ouverts du mercredi au dimanche pour le grand public, car cela leur laisserait peu de temps pour travailler sur le bâtiment et avoir du temps libre. .

.



Source