L’innovation néerlandaise dans le domaine de la construction montre comment moderniser rapidement les bâtiments

L’innovation néerlandaise dans le domaine de la construction montre comment moderniser rapidement les bâtiments

janvier 15, 2022 0 Par brandon


Chaque bâtiment sur la planète devra atteindre des émissions nettes nulles d’ici le milieu du siècle pour atteindre les objectifs climatiques mondiaux – et puisque la plupart des bâtiments qui existeront alors ont déjà été construits, cela signifie qu’un nombre massif de rénovations domiciliaires seront doivent se produire pour réduire la consommation d’énergie et remplacer les anciens équipements comme les fournaises au gaz.

« Aux États-Unis, c’est environ 3 à 6 millions de bâtiments par an qui doivent être entièrement décarbonés », explique Martha Campbell, responsable du programme Bâtiments sans carbone du RMI à but non lucratif. En Europe, selon un autre calcul, environ 15 000 maisons doivent se transformer chaque jour pendant les 30 prochaines années.

L’innovation néerlandaise dans le domaine de la construction montre comment moderniser rapidement les bâtiments, lescouvreur.com
[Photo: Bureau Door/courtesy Energiesprong]

Ce n’est pas le cas maintenant. Mais aux Pays-Bas, un programme montre comment le processus pourrait s’accélérer. Energiesprong (qui se traduit par « saut énergétique »), une organisation à but non lucratif que le gouvernement néerlandais a aidé à lancer il y a dix ans, coordonne un système de rénovations de masse. « Nous avons pensé, d’accord, transformons les rénovations domiciliaires en une solution évolutive », explique Christian Richter, qui travaille dans l’équipe de développement du marché de l’organisation en Allemagne.

L’innovation néerlandaise dans le domaine de la construction montre comment moderniser rapidement les bâtiments, lescouvreur.com
[Photo: Bureau Door/courtesy Energiesprong]

Dans une usine néerlandaise, une entreprise qui fait partie du programme appelé RC Panels fabrique des panneaux isolés légers qui peuvent être posés sur le devant des maisons en rangée existantes. L’entreprise utilise un outil de balayage laser pour prendre des mesures dans l’ancienne maison ; puis, à l’usine, une machine découpe les fenêtres et les portes pour correspondre exactement à l’ancienne façade. Lorsqu’un camion livre les panneaux, ils sont fixés directement sur l’ancien mur. L’entreprise fabrique également des panneaux isolés, avec des panneaux solaires attachés, qui peuvent être placés sur un toit existant. D’autres fournisseurs d’Energiesprong proposent des pompes à chaleur pour le chauffage, le refroidissement et l’eau chaude. Les rénovations sont plus rapides que les rénovations traditionnelles, se déroulant dans certains cas en aussi peu qu’une journée, ce qui entraîne davantage d’économies d’énergie.

L’innovation néerlandaise dans le domaine de la construction montre comment moderniser rapidement les bâtiments, lescouvreur.com
Un projet de rénovation de 2018 à Longueau, France [Photo: Fabrice Singevin/courtesy Energiesprong]

« Tout devrait être dans une sorte d’installation plug-and-play, de sorte que vous réduisiez les coûts de main-d’œuvre et de main-d’œuvre », déclare Richter. « En Europe, vous n’avez pas assez de main-d’œuvre. Vous n’avez donc pas assez de capacité de construction pour le faire à l’ancienne. . . . Nous avons un grand secteur industriel, et il y a la capacité qu’ils pourraient produire des panneaux au lieu de pièces automobiles, par exemple, à mesure que tout ce secteur changera à l’avenir.

L’objectif est de faire de chaque maison une « énergie nette zéro », ce qui signifie que les panneaux solaires sur le toit génèrent suffisamment d’électricité au cours de l’année pour égaler la puissance que la maison utilise pour le chauffage, l’eau chaude et les appareils. Dans la ville néerlandaise d’Utrecht, par exemple, les maisons et les appartements rénovés en 2019 ont vu leur consommation d’énergie baisser d’environ 78 %. La consommation d’énergie restante est couverte par les panneaux solaires. (Le calcul du zéro net ne tient compte que de ce qu’il faut pour exploiter les bâtiments et ne tient pas compte des émissions qui entrent dans la fabrication des matériaux ; l’organisation n’a pas encore effectué cette analyse du cycle de vie complet.)

Aux Pays-Bas, bon nombre des premières rénovations ont eu lieu dans des bâtiments appartenant à des associations de logement, en partie parce qu’elles ont tendance à utiliser une conception standard, ce qui facilite la production en série des pièces nécessaires à une rénovation. Energiesprong a participé à la mise en place d’un système permettant aux locataires de payer une facture « service énergétique » couvrant en partie le coût des rénovations ; les énormes économies d’énergie qui accompagnent les rénovations aident également à couvrir les coûts. Jusqu’à présent, plus de 5 700 maisons ont été rénovées dans le pays grâce au programme, et le concept commence à être adopté ailleurs, notamment au Royaume-Uni, en France, en Allemagne et aux États-Unis.

Si un système est moins performant, l’entreprise de construction revient, dit Richter. « Ils garantissent le zéro net, et ils l’ont dans leurs livres pendant cinq ans », dit-il. « Nous menons ce processus de surveillance et d’évolution sur cinq ans, puis nous prenons la moyenne et disons, d’accord, a-t-il été atteint ici ou non ? Et si ce n’est pas net zéro, alors ils doivent comprendre pourquoi et s’il y a quelque chose qu’ils devraient remplacer.

L’innovation néerlandaise dans le domaine de la construction montre comment moderniser rapidement les bâtiments, lescouvreur.com
[Photo: courtesy Self-Help Enterprises]

Aux États-Unis, RMI travaille avec des partenaires pour tester le concept de base dans une poignée de projets pilotes, y compris un complexe d’appartements utilisé pour le logement des travailleurs agricoles à faible revenu en Californie. « La façon dont nous transformons le marché résidentiel aux États-Unis a été un problème difficile à résoudre », déclare Campbell, de l’organisation à but non lucratif. « Nous avons un taux d’adoption très faible, même pour les rénovations traditionnelles, où vous obtenez peut-être entre 15 % et 25 % de réduction d’énergie. » Lorsque l’équipe RMI a entendu parler d’Energiesprong, dit-elle, « tout le monde vient de dire, nous devons arrêter d’essayer de nous améliorer progressivement, nous devons en quelque sorte regarder comment ces gars font les choses. »

L’innovation néerlandaise dans le domaine de la construction montre comment moderniser rapidement les bâtiments, lescouvreur.com
[Photo: courtesy Self-Help Enterprises]

Certaines des idées sont plus difficiles à reproduire; il y a plus d’uniformité dans les logements néerlandais, ce qui facilite la fabrication des panneaux et des toits. RMI et d’autres travaillent avec le ministère de l’Énergie sur un rapport qui répertorie tous les principaux types de bâtiments pour différentes régions des États-Unis, et fournira des directives de rénovation pour chaque type plus tard cette année. Le DOE et d’autres partenaires s’efforcent également d’encourager davantage la recherche et le développement de solutions telles que les panneaux isolants, qu’il n’est pas encore possible d’obtenir à un coût abordable aux États-Unis (dans certaines régions, dont la Californie, ils peuvent également ne pas être nécessaires en raison de la douceur du climat.) De plus, RMI et d’autres développent de nouveaux modèles de financement, un autre élément essentiel pour aider le nombre de rénovations à augmenter.

L’innovation néerlandaise dans le domaine de la construction montre comment moderniser rapidement les bâtiments, lescouvreur.com
[Photo: courtesy Self-Help Enterprises]

«Nous savons qu’environ 70% des bâtiments qui existent aujourd’hui existeront en 2050», déclare Campbell. « Et si nous allons atteindre le zéro net d’ici 2050. . . nos estimations sont que nous devons atteindre un taux de rénovation entre 4 % et 6 %. Cela représente jusqu’à 6 millions de rénovations chaque année aux États-Unis seulement.





Source