Ouverture de 12 000 ans dans le comté de DuPage au musée d’histoire d’Elmhurst

Ouverture de 12 000 ans dans le comté de DuPage au musée d’histoire d’Elmhurst

janvier 26, 2022 0 Par brandon


L’histoire de la banlieue de Chicago n’a pas commencé lorsque les premiers colons blancs sont arrivés vers 1830. Bien avant cela, depuis la fin de la période glaciaire il y a environ 12 000 ans, les gens ont profité de l’emplacement et de l’environnement naturel du comté de DuPage pour subvenir aux besoins de leurs familles et leurs communautés. Jamais statique, la population de la région a connu des hauts et des bas pendant des milliers d’années, changeant avec le climat et en réponse aux nouvelles technologies, idées et conflits.

Pour mettre les choses en perspective, les communautés euro-américaines ont existé dans cette région pendant moins de deux pour cent de tout le temps que les gens ont vécu dans le nord-est de l’Illinois. Alors, comment démêler les histoires des autochtones qui vivaient ici avant l’arrivée des colons européens ?


Ouverture de 12 000 ans dans le comté de DuPage au musée d’histoire d’Elmhurst, lescouvreur.com

Dans le cadre d’un catalogue de ses œuvres, le peintre du 19ème siècle George Catlin décrit sa peinture, « Three Peoria Indians, 1861/1869 », avec des notes sur Pa-me-ców-e-tah (L’homme qui traque), dit à être chef de la tribu; Kee-mo-rá-nia, tenant un miroir à la main ; et Kél-ly, une femme Peoria, épouse du chef. « Un petit vestige d’une tribu nombreuse, État de l’Illinois. 1831. »
– Avec l’aimable autorisation du musée d’histoire d’Elmhurst

Pour répondre à cette question, le musée d’histoire d’Elmhurst utilisera une lentille archéologique pour mieux comprendre les cultures et les communautés autochtones dynamiques des premiers habitants dans sa dernière exposition, « People of the Prairie: 12,000 Years in DuPage County ».

L’exposition ouvre le vendredi 4 février et se poursuivra jusqu’au 5 juin au musée, 120 E. Park Ave.

Développement de l’exposition

Dan Bartlett, conservateur des expositions du musée d’histoire d’Elmhurst, a développé cette exposition au cours des derniers mois et il est passionné par le contenu et les thèmes de l’exposition.

« Je suis évidemment un historien, mais j’ai un profond respect pour les nombreuses façons dont les méthodes scientifiques de l’archéologie peuvent nous fournir des indices sur le passé », a déclaré Bartlett. « Les deux disciplines vont de pair, et dans cette exposition, nous utiliserons les découvertes de sites archéologiques de toute la région pour reconstituer une image historique des expériences des peuples autochtones du nord-est de l’Illinois. »


        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        
        

« Mon objectif avec cette exposition est d’inspirer les visiteurs à réfléchir à la façon dont ces communautés autochtones vivaient dans cette région », a ajouté Bartlett. « Comment ont-ils utilisé l’environnement ? Comment se sont-ils adaptés à des choses comme le changement climatique et les nouvelles technologies ? Comment se sont-ils entendus avec leurs voisins ? Ce sont toutes des choses auxquelles nous sommes également confrontés aujourd’hui.

« Je veux aussi que les gens aient une meilleure compréhension de l’impact dévastateur que les colons européens-américains et les politiques de déplacement du gouvernement américain ont eu sur la quasi-élimination des tribus locales de notre région », a poursuivi Bartlett. « J’espère que nous pourrons honorer ces personnes dont les descendants maintiennent leurs cultures dynamiques à ce jour. »



Ouverture de 12 000 ans dans le comté de DuPage au musée d’histoire d’Elmhurst, lescouvreur.com

Admirez des artefacts historiques de la traite des fourrures à l’exposition « People of the Prairie: 12,000 Years in DuPage County » du musée d’histoire d’Elmhurst.
– Avec l’aimable autorisation du musée d’histoire d’Elmhurst

Pour créer l’exposition, Bartlett a fait appel à de nombreuses ressources pour développer le scénario et obtenir des prêts qui ajoutent du sens et de la texture à l’exposition. « Nous sommes très reconnaissants à un certain nombre de partenaires clés de l’exposition, notamment l’archéologue Sara Pfannkuche, l’Illinois State Museum, la Midwest SOARRING Foundation, la LaSalle County Historical Society et plusieurs musées locaux qui ont gracieusement prêté du matériel pour l’exposition. »

Exposez des artefacts et des faits saillants

Le musée a puisé dans un certain nombre de ressources de tout l’État pour organiser un large éventail d’objets pour cette exposition, notamment :



Ouverture de 12 000 ans dans le comté de DuPage au musée d’histoire d’Elmhurst, lescouvreur.com

Des artefacts anciens, dont une lame de houe en os de bison excavée sur un site archéologique, sont présentés dans l’exposition « People of the Prairie » au musée d’histoire d’Elmhurst.
– Avec l’aimable autorisation du musée d’histoire d’Elmhurst

• Une variété de types d’outils en pierre des vallées des rivières Fox et DuPage qui montrent comment la technologie des outils a changé au cours de milliers d’années.

• Des matériaux provenant du site du Grand Village des Kaskaskia à Starved Rock où Marquette et Joliet se sont arrêtés en 1673 en remontant la rivière Illinois, y compris des fragments de marchandises commerciales européennes qui sont arrivées sur le site avant les explorateurs français.

• Artefacts illustrant la vie Potawatomi au bord de l’enlèvement du site archéologique Windrose près de Kankakee, qui abritait un village Potawatomi ca. 1800-1830 et l’un des très rares sites Potawatomi du XIXe siècle fouillés dans l’Illinois.

• Objets récupérés lors d’une fouille archéologique de la ferme euro-américaine Thompson Paxton vers 1830-1860. Paxton était l’un des premiers colons près de l’actuelle réserve forestière de Big Woods du comté de DuPage, et l’église congrégationaliste de Big Woods a été fondée dans la cabane de Paxton en 1835.

• Trois photos métalliques contemporaines surdimensionnées de la photographe Potawatomi Sharon Hoogstraten prises pour son projet « Dancing For Our Tribe » pour documenter les insignes indiens Potawatomi contemporains.

En plus des artefacts exposés, « People of the Prairie » présentera également :

• Une chronologie des différentes périodes archéologiques du nord-est de l’Illinois avec des graphiques et des objets qui permettent des comparaisons sur la façon dont les gens vivaient, mangeaient et interagissaient avec leurs voisins.

• Un « laboratoire d’archéologie » où les visiteurs peuvent découvrir les méthodes scientifiques utilisées par les archéologues pour localiser et fouiller les sites et donner un sens aux preuves qu’ils découvrent.

• Une carte numérique qui représente graphiquement le déplacement rapide des peuples autochtones aux 18e et 19e siècles.

Programmes liés aux expositions

Le musée d’histoire d’Elmhurst développera les thèmes d’exposition « People of the Prairie » avec une gamme de programmes attrayants pour les adultes et les familles dans les mois à venir. Tous les programmes sont sujets à changement, et les dernières informations sur ces programmes et bien d’autres sont disponibles sur elmhursthistory.org/320/Programs.


Ouverture de 12 000 ans dans le comté de DuPage au musée d’histoire d’Elmhurst, lescouvreur.com

Dans le cadre du week-end d’ouverture de l’exposition « People of the Prairie: 12,000 Years in DuPage County », l’auteur ojibwé Kim Sigafus McIver présentera « Journeying Through the American Indian Way of Life » le dimanche 6 février sur Zoom.
– Avec l’aimable autorisation du musée d’histoire d’Elmhurst

• Lors du week-end d’ouverture de l’exposition, l’auteur ojibwé primé Kim Sigafus McIver mêlera histoire, contes, chansons et percussions pour discuter des tribus qui habitaient autrefois l’Illinois et partager leurs traditions et cultures. « Voyage à travers le mode de vie des Indiens d’Amérique » sera présenté à 14h le dimanche 6 février sur Zoom. Il s’agit d’un programme Illinois Humanities Road Scholars.

• Le dimanche 6 mars, joignez-vous à une « Gallery Talk with the Curator » à midi. Bartlett guidera les participants à travers les faits saillants de l’exposition « People of the Prairie: 12,000 Years in DuPage County ».



Ouverture de 12 000 ans dans le comté de DuPage au musée d’histoire d’Elmhurst, lescouvreur.com

L’exposition « People of the Prairie: 12,000 Years in DuPage County » du musée d’histoire d’Elmhurst présente des peintures de George Catlin, comme cette huile sur carton montée sur carton, intitulée « Three Piánkeshaw Indians, 1861-1869 », de la collection Paul Mellon. Selon la propre description du catalogue de Catlin, il s’agit de « Men-són-se-a (La main gauche) ; un célèbre guerrier ; Lée-a ; épouse du guerrier ci-dessus ; Nee-a-có-mo (Pour fixer avec son pied ). Un petit vestige d’une tribu dans l’Illinois. 1830. »
– Avec l’aimable autorisation du musée d’histoire d’Elmhurst

• Pour la semaine de relâche, du 28 mars au 1er avril, les familles sont invitées à participer à différents programmes, dont une journée gratuite « Rencontrez un archéologue » ; un atelier hors site à St. James Farm intitulé « D’Atlatl au tir à l’arc : technologies de chasse anciennes » (5 $ par personne) ; et une activité gratuite « Three Sisters Make-and-Take » où les participants apprendront à cultiver ensemble des plants de maïs, de courge et de haricot selon les traditions autochtones.

• Le dimanche 10 avril, l’auteur Susan Kelsey partage l’histoire intrigante de Billy Caldwell, un homme de Chicago d’origine autochtone et irlandaise coincé entre deux nations. « Billy Caldwell et la conférence sur le sentier des Grands Lacs » débutera à 17 h. Le coût est de 5 $ ou gratuit pour les membres du musée. Des livres seront disponibles à l’achat et à la signature.



Ouverture de 12 000 ans dans le comté de DuPage au musée d’histoire d’Elmhurst, lescouvreur.com

Peinture à l’huile de George Catlin « Bogard, Batiste et moi, voyageant à travers un fond du Missouri, 1837-1839 », du Smithsonian American Art Museum. Il a esquissé cette scène lors de ses voyages dans le Haut Missouri en 1832 mais n’a achevé ce tableau que plusieurs années plus tard.
– Avec l’aimable autorisation du musée d’histoire d’Elmhurst

• Le dimanche 15 mai, de 13 h à 17 h, la célébration annuelle de la Journée des musées d’Elmhurst comprendra des visites d’expositions, des activités artisanales et des membres de Midwest SOARRING avec des danseurs autochtones, de l’artisanat, des tambours et plus encore. Les autres partenaires de l’événement incluent le musée d’art Elmhurst avec des visites gratuites et un projet artistique pratique et le musée Isle a la Cache à Romeoville avec une activité « Voyageur d’un jour ».


Ouverture de 12 000 ans dans le comté de DuPage au musée d’histoire d’Elmhurst, lescouvreur.com

Cette huile sur toile, « La salle et la fête arrivent au village de l’Illinois. 1er janvier 1680 », a été peinte par George Catlin (vers 1847) et fait partie de la collection Paul Mellon.
– Avec l’aimable autorisation du musée d’histoire d’Elmhurst

Les heures d’ouverture du musée sont de 13 h à 17 h du mardi au vendredi, de 10 h à 17 h le samedi et de 13 h à 17 h le dimanche. L’exposition est parrainée par Feze Roofing. L’entrée est gratuite et un parking gratuit limité est disponible.

Pour les dernières informations, visitez elmhursthistory.org.





Source